forum slenderline

forum sur la nutrition et sur le régime slenderline

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 22-06-2012 08:33:43

Lia
Nouveau membre
Inscription : 22-06-2012
Messages : 2

Amaigrissement possible?

Bonjour,

Je me permets de vous contacter car je suis très intéressée par votre régime.
Mais d'abord je me dois de vous expliquer ma situation afin de voir si
Votre régime pourrait éventuellement me correspondre.
J'ai commencé a grossir a l'âge de 4 ans. Au fil des ans, le surpoids
Ne faisait qu'empirer. A 16 ans, je faisais 84 kilos pour 1m71.
J'ai été au régime de façon régulière à plusieurs reprises dans ma vie, et toujours le
Régime efficace au départ, se met à stagner et au final, je regrossissais suite
A un effet yoyo.
A 20 ans suite a une déception sentimentale, j'avais réussi à passer
De 96 kilos à 76. Puis j'ai rencontré quelqu'un avec qui je suis restée
Une dizaine d'année.
Pendant ces 10 ans mes problèmes de poids n'ont cessé de s'aggraver
Je suis monté à 135 kilos pendant ma grossesse.
Apres l'accouchement il y'a 3 ans, j'étais a 125 kilos.

En parallèle lorsque j'ai voulu être enceinte sans succès, des analyses m'ont révélé
Que je souffrais d'une maladie de Hashimoto qui sans doute à impacter mon poids.
Aujourd'hui, avec un traitement approprié en Levothyrox, je me sens mieux.

Mon dernier poids connu et certain avant ma séparation d'il y'a deux ans est 117 kilos
A peut prés en juin 2010.
En septembre 2010, j'ai quitté mon ex compagnon et changer radicalement de vie.

J'ai perdu assez vite du poids, arrivant au plus bas à 92 kilos.
Je me suis mise au sport, j'ai appris à manger différemment.

Aujourd'hui, je ne mange que peu de matière grasse (uniquement lorsque
Je fais de la pâtisserie, je cuisine à l'huile).
Mon soucis, c'est que je ne maigris plus.
Malgré le sport 4 fois par semaine en moyenne (1h10 de vélo d'appartement ou
40 min de nage a rythme moyen), je ne perds plus un gramme et pire j'ai repris
Pour atteindre aujourd'hui 98kilos.
Mon problème ne se situe pas lors des repas : je suis une grignoteuse avec un gros
Faible pour le chocolat donc j'en mange a peu prés une demi tablette par soir.
Mais mon apport calorique est faible dans la journée pour compenser cet excès
Du soir.

Une journée type actuelle en semaine.

Le matin:
-    un bol de tisane ligne svelte (environ 0.5L)
-    un bol de céréales Leader price (alternativement corn Flaks fruit rouge ou chocolat)
Sans lait mais avec un yaourt à 0% car le lait me fait vomir
-    un verre de jus de fruit
A midi :
- des crudités ou des légumes cuisinés dans la cantine de l'entreprise uo je travaille
- un bol d'ananas.

Le soir :
Soit une salade et un yaourt taillefine au fruit a 0% (salade verts, carottes râpées, chou râpées, œuf dur, éventuellement jambon)
Soit des pates  avec une boites de saladiere ou du riz avec du thon.

Dans la soirée, j'ai besoin de grignoter donc du chocolat ou une salade de fruit frais maison.

Je pense globalement respecter mon apport calorique pour maigrir car je mange riche en légume et en fruit et avec le sport, je me dis que ca compense.
Mais je mange encore beaucoup en quantité car j'ai besoin de me remplir.

J'aimerai encore perdre du poid pour sortir de l'obésité une bonne fois pour toute.
Et entre nous, après prés de deux ans de régimes, j'en ai marre de ne manger que des légumes, je souffre par ailleurs de problème d'aérophagie et de digestion lié a la trop grande consommation de légumes et fruit.

Penser vous pouvoir m'aider ?

Merci d'avance pour votre retour.

Hors ligne

#2 22-06-2012 09:53:38

slenderline
Administrateur
Inscription : 08-02-2008
Messages : 223

Re : Amaigrissement possible?

Bonjour,
Votre cas est vraiment typique. De la manière dont vous mangez il n'y a aucune chance pour retrouver un jour, de manière définitive (à condition de respecter en gros 3 ou 4 règles de base) un poids qui vous conviennent.
Votre décompte des "calories" est certes juste mais malheureusement, tout à fait incompatible avec la nutrition. Pour un scientifique, la bombe thermique de son laboratoire détermine bien grâce aux valeurs attribuées aux nutriments, une valeur calorique d'un aliment. Par ailleurs, connaissant la dépense d'un individu, il est logique de penser qu'un régime se situant en dessous de cette valeur, le régime puisse être "amaigrissant". Eh bien, si c'est logique en termes arithmétiques, cela ne correspond en rien à la réalité du métabolisme humain.
On ne brûle pas des "calories", on brûle des substrats. Les deux substrats que nous oxydons au sein des mitochondries de nos cellules, sont les glucides et les lipides. Nous sommes en quelques sorte une machine qui marche grâce à deux moteurs = un moteur à sucre (carburant rapide que l'on pourrait comparer au super carburant) et un moteur à lipides (carburant plus "lourd", plus lent à affluer sur les zones d'oxydation, moins disponible en rapidité comparable au gas-oil). Un V6 de course qui marche au sucre et qui permet des accélérations rapides et instantanées mais d'une disposition rapidement limitée couplé à un Diesel plus lent, plus lourd et difficilement épuisable. Suivant son activité le corps va utiliser tel ou tel moteur. Une accélération rapide, courte, tel un sprint c'est du sucre. Une marche à pied lente et longue, c'est du sucre au début puis, à partir de la dixième minute, c'est du sucre et des lipides. Au début peu (3 à 4 %) puis au fur et à mesure de la prolongation de la marche, de plus en plus (jusqu'à 30 à 40% vers la deuxième heure.
Ces deux moteurs ne fonctionnent pas de la même manière. Il faut savoir que le moteur à lipides ne peut tourner tout seul, il dépend du moteur à sucre. Le moteur à sucre "fabrique" une molécule intermédiaire qui permet l'introduction des lipides "à brûler" dans le cycle d'oxydation. On ne peut pas brûler des lipides sans avoir au préalable brûlé des sucres. Le professeur Polonovsky résumait cette particularité par la phrase = "les lipides brûlent au feu des glucides".
En résumé, pour maigrir (cad brûler des lipides) il faut brûler des glucides. Pour brûler des glucides, il faut posséder des réserves glycogéniques importantes. Pour posséder ces réserves il faut impérativement consommer des sucres lents midi et soir à des doses convenables.
Par ailleurs, et vous vous en êtes rendue compte, votre espérance de maigrir en augmentant vos dépenses par le biais du sport (vélo d'appartement - nage) a tourné en eau de boudin. Sachez que la perte en tissu gras crée par 1h15 de dépenses de type modéré (marche, vélo d'appartement) ne dépasse pas 5 à 7 g dans le meilleur des cas. Sachez en contrepartie qu'un régime faisant la part belle aux féculents peut dans votre situation (98 kg) peut, à condition d'admettre manger un féculent en grosses quantités midi et soir, vous faire perdre 100 g par jour, soit 20 fois plus... Donc avant d'envisager de faire du sport, essayer de vous mettre dans les clous d'un régime véritablement amaigrissant, rejoignez le club des adeptes du régime hyper-glucidique...
Slenderline

En ligne

#3 22-07-2012 17:49:56

Lia
Nouveau membre
Inscription : 22-06-2012
Messages : 2

Re : Amaigrissement possible?

Bonjour,

suite à votre message et à une période de réflexion, j'ai acheter votre livre.
Je compte donc suivre vos préconisation.

Cependant je suis face a un gros soucis pour moi :
la suppression des thés et tisanes.

Je ne bois que peu de café et je le réserve aux heures de bureau
Mais par contre, je bois beaucoup d'infusion , de thé.

Je bois mon thé sans sucre depuis des siècles donc pas de soucis.
Mais sans mon thé le matin, je ne suis bonne a rien.
Je les aimes tous, noirs, verts et autre parfumé, je les consomme
pour l'essentiel en sachet.
N'y en a-t-il aucune que je puisse consommer sans risque?

Merci d'avance pour votre aide

Dernière modification par Lia (22-07-2012 17:51:02)

Hors ligne

#4 29-07-2012 14:10:56

slenderline
Administrateur
Inscription : 08-02-2008
Messages : 223

Re : Amaigrissement possible?

Le problème des thés et tisanes dans le cadre de l'amaigrissement provient du fait qu'ils sont classés dans l'élément Métal Chinois car ce sont des feuilles - feuilles = appareil respiratoire de la plante (= Métal). C'est donc à ce titre qu'ils sont contre-indiqués.
L'élément irritant de ces feuilles est donc le tannin qu'il faut éviter (rôle d'irritation et d'astringence).
D'un autre côté le thé contenant des théobromines (théine = caféine = créant une hyperthermie par augmentation temporaire (20 mn environ) du métabolisme basal) ont peut penser qu'en consommant du thé peu infusé pour éviter les tannins, ça puisse aller. C'est le cas. Donc consommer "pas trop" de thé (2 à 3 tasses par jour) en veillant à ne pas trop l'infuser pour éviter les tannins en sachant que la théine passe facilement au début de l'infusion.
Eviter les tisanes car on ne sait pas trop ce que l'on y trouve du point des vue de certaines substances - certaines d'entre elles contiennent des phyto-hormones parfois avec effet "progestérone - like). Cet effet pourrait empêcher la lipolyse dans certains secteurs (hauts de fesse - cuisses - culotte de cheval).
Donc = thé = oui - avec prudence = peu infusé à cause des tannins - Tisanes = peu conseillées.

En ligne

Pied de page des forums