L'adiposité abdominale - facteur de risque de mort subite

créé le 2018-03-27 - lu 1100 fois - aucun commentaire

L'adiposité abdominale - facteur de risque de mort subite

La mort subite d’origine cardiaque (ne pas confondre avec l’infarctus du myocarde) est à elle seule responsable de 10% des décès, toutes causes confondues. D’où l’intérêt d’identifier les sujets à risque. Or, selon une étude de l’Inserm (Unité 258), le facteur de risque numéro un est non pas l’obésité, ni le tabac, ni l’âge, ni le diabète, ni le cholestérol, mais très spécifiquement l’adiposité abdominale.
C’est ainsi qu’un «diamètre» abdominal élevé (une distance supérieure à 24 centimètres entre le nombril et le bas du dos) multiplie par trois le risque de mort subite, même chez des sujets sans aucun antécédent de maladie cardiaque, et considérés comme non-obèses (avec un indice de masse corporelle inférieur à 25 kg/m2).

Commentaires

Aucun commentaire

Ecrire un commentaire
Vous devez vous identifier pour poster un commentaire. Votre message sera modéré à posteriori. Merci de respecter les règles définies dans le réglement concernant les commentaires.