Les marathons peuvent blesser profondément la fonction cardiaque.

créé le 2018-01-29 - lu 749 fois - aucun commentaire

Les marathons peuvent blesser profondément la fonction cardiaque.

Les experts se sont rendus compte que s'exercer à  une activité sportive entre 30 et 60 minutes par jour représentait un idéal et que des durées se situant au-delà  de ce laps de temps conduirait progressivement à  des rendements décroissants en terme de santé et de longévité. Les personnes qui effectuent des marathons ou qui pédalent sur des longues distances causent des dommages à  leur muscle cardiaque et deviennent des sujets à  risque du point de vue cardio-vasculaire dans les deux années qui suivent ces activités.
Les recherches scientifiques menées par une équipe à  la Clinique Mayo à  Rochester sur les exercices d'endurance extrême comme les marathons, triathlons, iron man et épreuves de courses cyclistes sur de longues distances ont montré des changements structurels au niveau du coeur et des grosses artères.
Le Daily Telegraph a révélé la semaine dernière que les chirurgiens avaient constaté une augmentation du nombre de fans de fitness d'âge moyen (40 à  50 ans) présentant des troubles articulaires portant sur ​​les articulations du genou en jouant au tennis et ou courant trop fréquemment.
Dans la revue Actes de la Clinique Mayo, il est précisé que certains athlètes montrent des changements temporaires au niveau cardiaque après une course et que pour une partie d'entre eux, ces changements peuvent laisser des cicatrices permanentes.
L'auteur principal, le Dr James H. O'Keefe, de l'Hôpital Saint-Luc de Kansas City, a déclaré: "les personnes physiquement actives sont beaucoup plus saines que leurs homologues sédentaires.
" L'exercice est l'une des choses les plus importantes que vous devez faire sur une base quotidienne. Beaucoup de gens ne comprennent pas que l'essentiel des avantages pour la santé s'accumulent à  un niveau relativement modeste. L'exercice extrême n'est pas vraiment propice à  la bonne santé cardio-vasculaire. Au-delà  de 30-60 minutes par jour, le rendement en terme de bonne santé devient décroissant. "
Il a ajouté: " L'exercice physique, sans être un médicament, possède de nombreux traits d'un puissant agent pharmacologique. Une routine d'activité physique quotidienne peut être très efficace pour la prévention et le traitement de nombreuses maladies, y compris les maladies coronariennes, l'hypertension, insuffisance cardiaque et l'obésité. Cependant, comme avec n'importe quel agent pharmacologique, une limite de dose supérieure de sécurité existe potentiellement, limite au-delà  de laquelle les effets néfastes de l'exercice physique, comme un traumatisme musculo-squelettique et le stress cardiovasculaire, peuvent l'emporter sur ses avantages. "
" En sus des cicatrices du muscle cardiaque, les athlètes de hauts niveau peuvent développer des troubles du rythme qui peuvent les prédisposer à  un arrêt cardiaque et la mort si elle n'est pas traitée correctement. Les sports d'endurance sont liés à  un risque cinq fois plus élevé de fibrillation auriculaire, un trouble du rythme cardiaque qui nécessite un traitement attentif et peut être fatale. Un supplément de recherche dans le domaine est nécessaire pour établir le niveau à  partir duquel l'exercice devient nocif pour le coeur, ceci afin que les programmes d'exercices puissent être conçus pour maximiser les bienfaits pour la santé tout en protégeant la fonction cardiaque.

Commentaires

Aucun commentaire

Ecrire un commentaire
Vous devez vous identifier pour poster un commentaire. Votre message sera modéré à posteriori. Merci de respecter les règles définies dans le réglement concernant les commentaires.