Publicité

A-Table!-Il-est-l'heure-de-maigrir
A table! il est l'heure de maigrir


Découvrez nos programmes minceur basés sur la méthode Slender Line à base de féculents.
Pour maigrir en douceur tout en respectant votre masse musculaire...

Différences entre homme et femme

L'homme de référence est plus lourd de 13 kilos environ que la femme de référence. Il est aussi plus grand, ce qui explique cela, de 10 à 11 cm de plus environ soit 1.1 à 1.2 kilos pour 1 cm de taille en plus.
Cette différence étant posée, il est plus intéressant d'observer les différences au niveau de la répartition interne des masses corporelles. L'homme est plus musclé, la femme est plus grasse, le surplus de gras étant supporté par la masse grasse constitutionnelle, celle qui est liée au sexe (imprégnation hormonale oestrogénique et progestéronique). Chez l'homme au contraire, la testostérone, hormone anabolisante, a tendance à entretenir une masse musculaire plus conséquente que chez la femme (effet anabolisant = fabrication et entretien des tissus - en particulier au niveau musculaire).

pourcentage de graisse chez la femme

Au moment de la vie adulte, c'est à dire après la puberté, la femme doit présenter un taux de masse grasse se situant aux alentours de 24 à 28%. La surcharge pondérale est établie au dessus de ces chiffres. Les surcharges moyennes aux alentours de 32%, les grosses surcharges aux alentours de 40, 45% voire 50 à 52%.
Les taux de masse grasse inférieurs à la norme idéale s'observent chez les grandes sportives, surtout les coureuses de fond et les femmes pratiquant du body-building. Les pourcentages de masse grasse les plus bas observés se situent aux alentours de 10% au minimum.

pourcentage de graisse chez l'homme

Au moment de la vie adulte, c'est à dire après la puberté, la homme doit présenter un taux de masse grasse se situant aux alentours de 17% (jeunes hommes avant la trentaine, sportifs) à 21% (homme de 30 à 40 ans - sans erreurs nutritionnelles - un peu sportif. La surcharge pondérale est établie au dessus de ces chiffres. Les surcharges moyennes aux alentours de 28% à 32%, les grosses surcharges aux alentours de 38, 42% voire 45%.
Les taux de masse grasse inférieurs à la norme idéale s'observent chez les grandes sportifs, surtout les coureurs de fond et les hommes pratiquant du body-building. Les pourcentages de masse grasse les plus bas observés se situent aux alentours de 4% au minimum.